top of page

L’addiction aux écrans


L'addiction aux écrans chez les jeunes est un phénomène de plus en plus préoccupant. Elle se manifeste par une utilisation excessive et compulsive des dispositifs numériques, tels que les smartphones, les tablettes, les ordinateurs et les consoles de jeux vidéo.


Cette addiction peut avoir plusieurs effets négatifs sur les enfants et les adolescents, touchant divers aspects de leur vie. Malheureusement, cette tendance est actuellement à la hausse avec les écrans qui se multiplient à la maison et dans les cour de récréation…


Voici un aperçu des principaux effets :

Effets sur la santé physique

  1. Problèmes de vue : L'exposition prolongée aux écrans peut provoquer de la fatigue oculaire, une sécheresse des yeux et même des troubles de la vision tels que la myopie.

  2. Problèmes de posture : Les jeunes qui passent beaucoup de temps devant des écrans adoptent souvent des postures incorrectes, ce qui peut entraîner des douleurs cervicales, des maux de dos et d'autres problèmes musculo-squelettiques.

  3. Troubles du sommeil : L'utilisation des écrans avant de dormir peut perturber le cycle du sommeil, en retardant l'endormissement et en réduisant la qualité du sommeil en raison de l'exposition à la lumière bleue des écrans. Sans parler des images parfois violentes auxquelles les jeunes peuvent être confrontés.



Effets sur la santé mentale

  1. Anxiété et dépression : Une utilisation excessive des réseaux sociaux et des jeux vidéo peut accroître les sentiments d'anxiété et de dépression, surtout en raison de la comparaison sociale et du cyberharcèlement.

  2. Addiction : L'incapacité à se détacher des écrans peut mener à une dépendance, où l'individu ressent un besoin compulsif d'utiliser ses appareils numériques, au détriment d'autres activités. Les jeunes ou les enfants s’isolent et ont des comportements parfois agressifs envers la famille ou envers eux-même. Le simple fait de retirer l’écran peut provoquer chez certains jeunes enfants des comportements violents envers l’adulte qui essaie de poser des limites. L’addiction aux écrans chez les plus petits, provoquent également des symptômes qui ressemblent très forts aux symptômes du spectre autistiques, allant parfois vers un diagnostic erroné. Un enfant stimulé par des intéractions avec d’autres enfants ou avec ses parents, retrouvera ses capacités cognitives.

Effets sur le développement cognitif et social

  1. Déclin des performances scolaires : Le temps excessif passé devant les écrans peut interférer avec les devoirs et les études, réduisant ainsi les performances académiques.

  2. Problèmes de concentration et de mémoire : L'utilisation continue des écrans peut réduire la capacité de concentration et d'attention, et affecter la mémoire à court et long terme.

  3. Isolement social : Une utilisation excessive des écrans peut réduire les interactions en face à face avec les amis et la famille, conduisant à l'isolement social et à une diminution des compétences interpersonnelles.


Prévention et gestion de l'addiction aux écrans

  1. Établir des limites de temps : Fixer des règles claires concernant la durée et les moments de la journée où l'utilisation des écrans est permise. Des données de santé sont disponibles auprès de votre médecin généraliste, en PMI ou auprès de tout professionnels de santé. N’hésitez pas à demander conseil !

  2. Promouvoir des activités alternatives : Encourager les jeunes à participer à des activités physiques, artistiques ou sociales en dehors des écrans. Le fait d’avoir des stimulations autres est un réel bénéfice à tous les points de vue !

  3. Sensibilisation et éducation : Informer les enfants et les adolescents sur les dangers d'une utilisation excessive des écrans et les aider à développer une utilisation équilibrée et responsable des technologies.

  4. Responsabiliser les parents et les éducateurs : Les parents ou les adultes qui entourent les enfants doivent montrer l'exemple en limitant leur propre utilisation des écrans et en privilégiant des moments de qualité en famille sans technologie. Le simple fait de se poser la question sur soi peut déjà être un mouvement vers le changement et un mieux être familiale. Parlez-en à des professionnels si cela vous semble trop compliqué à mettre en place.


L'addiction aux écrans est un défi de taille dans notre société numérique, mais avec une approche proactive et équilibrée, il est possible de minimiser ses impacts négatifs sur les jeunes. Le tout est d’en connaître les risques et de travailler ensemble vers une société plus saine et une qualité de vie où l’espace numérique reste équilibré et limité.

Comments


bottom of page